Il pleut des Hambourgeois!

26 juin 2010

Oh mein Gott!...

C'est la fin!

Après 1 an et des poussières de démarches, 40 ans de stress, 2 jours d'installation, 1 journée de décalage horaire, 3 d'adaptation aux voies réservées aux cyclistes et 60 jours de stage, notre périple en Allemagne se termine. Pour fêter ça, nous sommes allées manger un morceau dans un chouette resto de quartier dans Eimsbüttel avec nos enseignantes associées. Une belle façon de clôre notre séjour.

Ce qui va nous manquer:

Hambourg, le lycée et tout son personnel, nos élèves, notre appart (!), la Reeperbanh un samedi soir, la Bionade, la bouffe pas chère, l'Allemagne, l'ambiance de la coupe du monde, MTV et VIVA, les Eiscafé, les Apfelshörle, prendre l'autobus 5, le métro toute la nuit, les Kamps. 

Ce qui va moins nous manquer:

Les voies réservées aux cyclistes, les magasins fermés le dimanche, le pain noir, la saucisse en bocal, Lena Meyer, notre téléphone, notre douche, la morve (Valérie), voir autant de McDonald, la pluie

Merci à tous nos fidèles lecteurs: à tous ceux qui sont venus sur notre blog et surtout à ceux qui ont eu le courage de lire tous nos messages (pas) toujours constructifs. Nous étions contentes de savoir que nous étions suivies à travers plusieurs pays (on a même eu droit à un clic venant du Kazakhstan (et aussi de quelqu'un qui cherchait «beaux danois» sur Google))!

À l'heure où vous lisez ces lignes, nous avons les deux fesses bien calées dans un siège de train en direction de la Suisse où nous allons passer les cinq prochaines semaines à trimer sans relâche avec des enfants (encore!). Nous aurions mille et une choses à vous raconter à propos de ces enfants-là et de ce côté-là du globe, mais ça sent les vacances pour nous aussi. Après tout, le stage hors Québec n'est pas de tout repos!

Sur ce, nous vous disons Auf wiedersehen et Tschüss!

Signé: Vos Hambourgeoises préférées,

Amélie et Valérie

HamburgHTML

P.S.: Nous ne mettons pas de date, parce que nous n'en n'avons encore aucune idée précise, mais nous allons poster -un jour- un petit quelque chose que l'on a préparé pour vous. Restez à l'affût!

Posté par amelieetvalerie à 06:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


24 juin 2010

Gens du pays

Hé, le Québec:

Bonne Saint-Jean!!!

drapeau_quebec

(Pour notre part, nous allons passer notre 24 juin à faire nos valises et à aller parler en québécois à des adultes qui apprennent le français à Hambourg. On vous raconte tout demain!)

Posté par amelieetvalerie à 10:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Cruel retour à la réalité

Notre chambre est un chantier en voie de développement.

Nous allons bientôt (lire ici demain) envoyer une de nos valises à Montréal. Sauf qu'on n'a droit qu'à 20kg.

Trois mois plus tard, on ne rigole pas trop.

Posté par amelieetvalerie à 09:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

21 juin 2010

Dernier jour

Vendredi, c'était notre dernier jour officiel à l'école. La journée a passée à toute vitesse. Les bras chargés de cadeaux (pour les curieux, le pouding chômeur a magistralement raté; nous sommes allées chez Kamps acheter un gâteau), nous sommes passées de classe en classe dire au revoir et surtout dire merci.

On dirait que c'était hier que nous commencions nos démarches pour le stage. Il est pourtant loin le temps de nos recherches pour trouver une place d'accueil! Ce n'était pas prévu que la Norvège soit aussi méchante avec nous (sans rancune) et que nous nous retrouvions dans le nord de l'Allemagne. Rien n'arrive pour rien… c'était un joli coup du destin.

Donc, vendredi nous avons quitté l'école avec un énorme sourire sur notre figure, très fières de ce que nous avons accompli ces trois derniers mois, mais quelques larmes dans notre coeur de quitter cette école qui nous a très bien accueillie.

En fait, notre dernière journée de stage était officiellement samedi pour la fête de l'école. La fête du lycée français d'Hambourg est un rassemblement de tous les élèves, de leurs parents, amis et professeurs pour célébrer la fin de l'année scolaire en vue de vacances bien méritées. Le matin les enfants font des petits spectacles et s'amusent à la kermesse l'après-midi. Les parents vendent plein de nourriture et tout le monde (surtout les enfants) s'en donne à coeur joie dans les "cochonneries" (bonbons, barbe à papa, crêpes, gaufres). En fait tout plein de bon éléments rassemblés pour garder un contrôle sur les élèves.

Le spectacle dans la classe de Valérie se donnait à 12h20. Le spectacle, un parcours de motricité plus la chanson des musiciens de Carmen Campagne, était une occasion pour les parents de voir les progrès de leur enfant et de prendre 1001 une photos pendant trois minutes. Ce fut une réussite: quelques parents ont versé des larmes.

Le spectacle de la classe d'Amélie à 13h00 se séparait en deux parties. D'abord une petite chanson du groupe des germanos (les enfants qui savent déjà parler allemand) et ensuite des chansons, des poésies et des petits sketchs en allemand des enfants franco (les enfants dont l'allemand est une deuxième langue, ils apprennent donc la base de l'allemand). Les deux parties étaient très réussies… même si nous n'avons pas trop compris tout ce qui ce passait (seulement en allemand).

Bref, samedi matin nous nous sommes réveillées à 7h30 pour aller chercher un bout de Québec, notre amie Claudie (qui venait nous rendre visite avant qu'on aille au camp en Suisse), à l'aéroport. Le vol arrivait à 8h40. Nous sommes arrivées à l'aéroport à 9h00 et avons commencer à attendre Claudie avec deux petites pancartes de bienvenue. 

9h15, 9h30, 9h45… Nous nous rappelons que pour nous avions mis une heure pour nous sortir de l'aéroport à notre arrivée. Les 10h00 sonnent et on commence un peu à s'inquiéter… 10h30… Nous ne voulons pas appeler chez elle de peur d'inquiéter ses parents mais ça fait quand même deux heures qu'elle est supposée être sortie de l'avion et bientôt Valérie devra quitter l'aéroport pour aller au spectacle des enfants à l'école. Bref, à 11h00 nous élaborons un plan:

1- Appeler son père pour savoir s'il a des nouvelles;

2- Ajuster notre plan en fonction des nouvelles que son père nous aura donné. 

Finalement, Claudie avait un vol Ottawa-Francfort et avait une heure pour faire son changement à Francfort pour Hambourg. Évidemment, le premier avion a été retardé et elle a manqué par une minute son deuxième vol. Après avoir versé toues les larmes de son corps une première fois à la porte d'embarcation quand la file lui a annoncé qu'elle avait manqué son avion, puis une deuxième fois quand elle a appelé son père, puis une troisième quand elle est allée changer son billet pour pouvoir prendre le prochain vol, puis une dernière fois lorsqu'elle attendait le prochain vol elle est rentrée dans l'avion et à attendu de voir la binette d'Amélie pour… tenez vous bien… pleurer encore.

Après tant d'émotion nous avons été voir les deux spectacles puis nous avons dit «adieu» à l'école… (en fait Valérie retourne mardi pour prendre le goûter avec ses élèves et Amélie le jeudi pour la même raison)

C'est à ce moment que nous pourrons dire officiellement:  Au revoir, farewell, Auf wiedersehn, good bye! 

Posté par amelieetvalerie à 10:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 juin 2010

La fée du logis ne demeure pas à cette adresse

On n'a rien de constructif à vous dire. Seulement qu'on tente vainement, dans un élan de partage culturel, de paix et d'amour sur terre, de faire du pouding chômeur pour remercier les profs de l'école de leur accueil (pré-pré-dernière journée de stage demain).

Pour l'instant, ça ne ressemble à rien qu'une personne normalement constituée aurait envie de mettre dans sa bouche.

Peut-on vraiment rater une recette à trois ingrédients? Apparemment oui.

On vous en redonne des nouvelles.

Posté par amelieetvalerie à 21:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]



14 juin 2010

Ich bin ein...

Parce que c'est un incontournable, nous sommes allées passer notre fin de semaine à Berlin (bravo aux champions que vous êtes d'avoir trouvé où nous étions). C'était cool, c'était éclectique, c'était bizarre, c'était intéressant, c'était animé, c'était chaotique, c'était émouvant, c'était plein de couleurs, c'était Berlin.

D_B_Alexanderplatz

La fin du stage approche.

Il y a plein de choses à faire. On veut tout voir, on veut tout faire avant de partir. On pense aux endroits que nous avons aimés et où nous voulons retourner. On pense à tous les trucs qu'on a voulu s'acheter un jour mais qu'au lieu de le faire on a pensé: je vais revenir, j'ai le temps! Et on commence à regarder Hambourg avec des yeux de chiens battus, parce qu'on n'a pas trop envie de quitter cette ville finalement...

Des fois, le temps passe trop vite.

Posté par amelieetvalerie à 21:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

13 juin 2010

Petite devinette

Devinez quelle ville nous sommes allées visiter en fin de semaine... pour vous aider voici une petite charade:


Mon premier est la première consonne de l'alphabet.

Mon deuxième est l'élément que l'on respire.

Mon troisième est une fibre pour faire des vêtements. 

Mon tout est la capitale de l'Allemagne...


Allez réfléchissez.... La réponse dans le prochain message!!! (si vous êtes nuls en géographie ou en charade)

En attendant, nous allons nous planter devant notre télé. Ce soir tout Hambourg est en noir, rouge et jaune. C'est le match de soccer Allemagne VS Australie. Attachez vos surfs avec de la broche Aussie people!

Posté par amelieetvalerie à 19:38 - Commentaires [1] - Permalien [#]

07 juin 2010

Je m'appelle Friedrich j'ai 4 ans et j'suis petit!

Des nouvelles de mon stage!


Je suis dans ma dernière semaine de prise en charge totale et ça va… bien! Wow! Après les moments de découragements, de frustration et d'auto-questionnement on peut dire que ça fait du bien. Comment survivre à des 3-4 ans? Facile. J'ai trouvé le truc: il suffit de RESTER ZEN.


Un enfant pleure et ce qu'il raconte est incompréhensible/en allemand? Il y a pire!

Le parcours ne fonctionne pas parce qu'on avait pas prévu que les enfants ne savaient pas sauter à cloche-pied? Pas grave!

Un enfant se décrotte le nez et mange le contenu? Hop la vie!


Bon je fais des blagues. Mais sérieusement, je m'étais auto-placée dans un état de stress et de performance qui me nuisait. Ça m'aura pris 2 mois avant de découvrir ce leitmotiv magique. Résultat: je profite de chaque instant qui me reste avant la fin. Fin qui approche un peu trop vite.

(Ben oui, même si je peste tous les jours contre mes bouts de chou, c'est moi la première qui va fondre en larmes quand viendra le temps de partir)


Le temps d'enseigner une ou deux comptines, de faire un bricolage, de la motricité, des parcours de tricycle, de quelques histoires après la sieste et de jeux de groupe et ce sera déjà terminé...


Est-ce qu'on peut se réinscrire au stage hors Québec l'an prochain?

Posté par amelieetvalerie à 18:23 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

06 juin 2010

Mythe #5

Mythe #5: Les Allemands, ils mangent de la choucroute et de la saucisse.

Vérité: Vrai pour la saucisse, faux pour la choucroute. Pour vous dire, notre épicerie accorde une rangé entière à des saucisses en bocal (erkkk). Dans les fêtes foraines ou les occasions, on trouve généralement un stand à saucisses grillées sur barbecue. En général, les Allemands consomment beaucoup de viande, un peu comme au Québec. Un véritable cauchemar pour des végétariens et pour Amélie (elle n'aime pas les saucisses).

Posté par amelieetvalerie à 07:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

01 juin 2010

L'argent ça fait pas le bonheur... sauf si tu vis dans les pays scandinaves!!!

 

Parce qu'on vous a énervés pendant deux mille ans avec notre amour démesuré pour la Scandinavie («ils sont beaux, ils sont fins, ils sont MAGIQUES!!!»), nous allons vous raconter notre petit voyage là-bas.


Pour ceux qui n'en savait rien (ou qui habitaient dans une grotte), nous étions supposées partir faire notre stage à Oslo. Nous avons dû changer d'endroit suite à des problèmes de visas, à moins d'un mois d'avis. Nous étions donc persuadées que nous allions nous envoler 3 mois pour la Norvège et nous avions de très hautes attentes. Une fois notre rêve brisé (nous dirons même «écrapouti»), nous étions très déçues et nous nous sommes jurées d'y aller pendant nos vacances. Vous pouvez donc vous imaginer que nous n'étions pas seulement excitées à l'idée de notre départ, l'excitation étant un concept largement dépassé. Nous étions pour ainsi dire hystériques.


Donc.


À quoi ça ressemble là-bas?


Oslo c'est...

Cher.

On nous avait prévenu. Nous avons refusé d'écouter. Une bière? 60NOK (couronnes) = 12 dollars canadien. Un sale hamburger américain même pas bon? 200NOK = 40$ Un café? 30NOK = 6$. On ne s'en sort pas. Pas facile la vie en couronnes norvégiennes. Mais bon, une fois le choc passé (ok il n'est jamais vraiment passé), Olso c'est aussi: l'opéra, l'hostel Anker, le parc Viegeland, la mairie, le musée d'art contemporain, Aker Brygge, le lycée français, le Cafe Kaffe, le douchebag dans notre chambre, les 5 berlinois dans notre chambre, l'Oslo Museum, le bar louche dans le quartier étudiant, la pluie, la fête nationale du 17 mai, la famille royale qui salue du balcon du palais, le norvégien...


5 jours et 9h de train dans les montagnes plus tard, nous étions rendues à Stavanger.


Stavanger c'est...

Beau. C'est même magnifique. Complètement à l'ouest de la Norvège, Stavanger est une petite ville portuaire de 100 000 habitants qui a été élue capitale culturelle d'Europe en 2008. Le genre d'endroit où nous aurions aimé vivre pendant 3 mois (même si c'est cher). Stavanger c'est: petit, accueillant, le Cleo Park, Martin le barman, le vieux Stavanger, les excursions en bateau sur les fjords, les mouettes, le magasin Ark, Peppes Pizza, l'annonce de la venue de Snoop Dog, les gauffres «homemade» le matin, le musée de l'huile, l'hôtel Skansen, les petites rues avec les maisons colorées, le meilleur drink de la Norvège à seulement 96NOK (aubaine!), les incroyables couchers de soleil, les phrases comme «Ils boivent comme des Vikings ici, même les femmes!», les trolls, les immenses bateaux au port…


2 jours et 1 journée dans les aéroports plus tard, nous étions rendues au Danemark à Copenhague.


Copenhague c'est…

Cool. Genre plus cool que toi. Genre trop cool sans essayer. Genre tellement cool que t'en deviens jaloux. Copenhague c'est les grandes rues, les vélos partout, les danois/danoises beaux/belles et bien habillés, les jardins du roi, les tours de touristes en bateau, le port, les fish&chips, la Carlsberg, les journées allongées au parc, notre chambre coincée en 1973 (oui, comme la toune de James Blunt), notre journée en vélo, l'atmosphère totale détendue, le pub Dubliner, la crème glacée molle, la bibliothèque nationale, l'opéra, le marathon, la limite de 1m50 entre toi et les gardes du palais, le soleil…

>

Conclusion, même si on a vraiment aimé notre voyage et que Val veut maintenant épouser un Danois (avis aux intéressés), nous sommes vraiment contentes d'être à Hambourg. Hambourg un jour, Hambourg toujours! (eww, quétaine)

 

Posté par amelieetvalerie à 19:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :



Fin »